05 49 880 880 contact@georm.fr

SIG Portable

Des technologies GPS innovantes

Les technologies nomades et de géo-localisation connaissent actuellement une progression fulgurante et l’information géographique en est une composante essentielle.

Après avoir construit le Système d’Information Géographique (SIG) au sein de l’organisme, il est nécessaire qu’il soit au plus près de la réalité du terrain et de donner aux opérateurs, aux techniciens et aux ingénieurs de terrain les moyens d’exercer pleinement et facilement leurs missions de relevés d’informations, d’études ou de suivis.

Du côté de l’informatique, les tablettes PC sous Windows et Androïd se démocratisent, même les tablettes durcies pour travailler en extérieur dans les conditions les plus difficiles. Le choix est chaque jour plus étendu et les prix plus abordables.

Un système de cartographie nomade, c’est à la fois :

  • Partir sur le terrain avec toutes les informations nécessaires que vous détenez au bureau.
  • Supprimer les plans immenses, les classeurs d’informations et les carnets aux notes illisibles, enfin tout ce qui est obsolète le jour même de l’impression.
  • Posséder un outil de topographie d’une précision centimétrique à quelques mètres selon le besoin et la mission.
  • Travailler directement sur tous les plans ou cartes existants (cadastre, photographie aérienne, plan topographique, corps de rue, etc).
  • Créer des fiches d’informations pertinentes et les tenir à jour pour tous les objets que vous devez gérer.
  • Effectuer un suivi de travaux ou des interventions dans le temps, mémoriser les visites ou les évolutions.
  • Rapatrier facilement au bureau les informations créées ou modifiées sur le terrain.
  • Partager toute cette base de connaissance avec vos collègues et vos partenaires.

L’application de cartographie (SIG) nomade n’est pas destinée à un topographe ou à un géomaticien, elle s’adresse à un opérateur, un technicien, à un ingénieur, qui exerce son métier (ingénieur BTP, chef de chantier, chargé d’études environnementales, gestionnaire de réseau, technicien de voirie, etc..) sur le terrain pour :

  • Réaliser le diagnostic d’un site
  • Faire le relevé d’un réseau et de son état (route, électricité, eau, télécom, etc…)
  • Faire un état environnemental
  • Faire du suivi de chantier
  • Gérer un patrimoine
  • Etc…

Jusqu’à maintenant, lorsqu’un technicien souhaitait s’équiper avec un outil de terrain, il recherchait un «GPS» (Global Positionning System ou Système de Positionnement Global).

Il recevait généralement un outil très orienté « travaux de topographie » qui n’était pas forcement lié au système d’information de l’entreprise ni réellement inter-opérable.

L’enjeu, aujourd’hui, est d’équiper les techniciens ou ingénieurs de terrain avec un système totalement inter-opérable avec les systèmes d’informations de l’entreprise et de supprimer la partie « papier » pour s’orienter vers un partage et une mémorisation de l’information, géographique dans le cas qui nous concerne.

Les trois composantes d’un système GPS opérationnel :

  • Le GPS, topographique ou métrique, quel domaine de précision et avec quelle technologie ?
  • Le matériel, entre tablette PC, pocket PC, smartphone, etc…quel est le meilleur équipement, le meilleur compromis pour mes missions ?
  • Le logiciel, entre productivité et ergonomie, un logiciel SIG qui s’adapte aux différents métiers de l’entreprise.

NOS PARTENAIRES